Débriefing imagé

Débriefing imagé
Prendre du recul sur ce que l’on a vécu et ce l’on veut, individuellement puis collectivement.

Description

Cet outil, assez simple mais tellement puissant, permet au facilitateur et à chaque participant de s’exprimer sur son ressenti à la fin de l’atelier, sur ce qu’il a aimé et moins aimé et, surtout, sur ce qu’il attend de la suite.

Nos conseils gagnants

Prenez le temps de prendre une carte et de partager avec le groupe vos observations sur le déroulement de l’atelier.

Les bénéfices de cet outil sur un cas concret

Lors de la clôture d’un atelier, au moment d’exprimer leur feedback, certaines personnes prennent une carte et cherchent leurs idées pendant quelques minutes pour délivrer le pitch parfait. Les timides, qui disent trois mots, mais qui viennent du fond du cœur et… les téméraires, qui prennent au pif et se raccrochent aux branches, tant bien que mal ! Ça donne un résultat incroyable. Lors d’un atelier, un des participants avait pris une carte très noire, avec une forêt oppressante. En tant que facilitateur, on sentait le feedback un peu violent et déstabilisant (mais ultra important). Sa phrase fut juste limpide : « Voici le monde dehors, on a maintenant les outils pour lutter contre ça ! » C’est toujours étonnant qu’à partir d’une même image, on puisse générer autant d’histoires différentes.

Le contenu en + pour aller + loin...

Quel est l'impact de cet outil sur l'équipe projet ?

Chaque participant peut s’exprimer et partager en toute confiance sur son état à l’issue de l’atelier.

Étape suivante conseillée

Un grand merci à chacun des participants, c’est le moment de clore l’atelier.

Comment préparer l'outil en amont de l'atelier ?

Aucune préparation en amont.

Matériel nécessaire

Un set de carte DIXIT (si vous avez envie d’être équipé à long terme) ou un kit de photos imprimées inspirantes, sinon.

Des outils complémentaires

Movers & Shapers
Facilitation d’un atelier
Des icebreakers, energizers

Cet outil possède deux objectifs non négligeables. Le premier est tout simplement d’énergiser et de briser la glace dans un groupe en début de journée. Le second est de mettre un premier pied dans la systémique de groupe et de prendre conscience des impacts de nos actions sur l’organisation ou une équipe.

Voir l'outil >
Mazinga
Facilitation d’un atelier
Des icebreakers, energizers

Énergiser un groupe avant de démarrer un atelier et connecter chaque participant les uns aux autres en utilisant l’énergie du groupe pour travailler ensemble.

Voir l'outil >
Totem d’équipe
Facilitation d’un atelier
Des icebreakers, energizers

Permettre à l’équipe de se construire rapidement. L’équipe devra faire preuve de créativité, d’organisation (un résultat est quand même attendu) et de partage pour livrer un totem digne de ce nom. C’est un outil ludique qui crée des liens entre les participants, favorise la prise de conscience, l’efficacité collective et fait émerger les valeurs que l’équipe va partager au cours de la vie de celle-ci.

Voir l'outil >