Tri de cartes

Tri de cartes
Le tri de cartes est un exercice aux objectifs multiples, selon la phase du projet dans laquelle il est utilisé et les paramètres de conception choisis par le designer. Il peut permettre d’identifier de façon concrète ce qui est le plus important pour l’utilisateur, mais aussi, de façon plus générale, les désirs et les valeurs de cet utilisateur, ses structures de pensée. Le tri de cartes peut également, dans un stade avancé du projet, servir de confirmation quant aux connaissances déjà acquises sur l’utilisateur. On peut ainsi vérifier que le projet développé est toujours centré sur l’utilisateur.

Description

Communément appelé « Card Sorting », tout simplement l’action de trier des cartes, c’est un exercice de classification. Le principe est facile à prendre en main : il s’agit de demander au participant de classer d’une certaine manière les cartes qui lui sont proposées. Si une session est ainsi aisée à mettre en place, l’exercice de tri de cartes doit être bien construit en amont, selon l’objectif affiché, pour être efficace.

Nos conseils gagnants

Les bénéfices de cet outil sur un cas concret

On a pu faire cet exercice pour trier les 56 fonctionnalités d’un intranet pour une assurance ; en plus de la priorisation des fonctionnalités à refondre, on a pu identifier que 30 % des fonctionnalités n’apportaient que 2 % de valeur aux utilisateurs.

Le contenu en + pour aller + loin...

Quel est l'impact de cet outil sur l'équipe projet ?

Étape suivante conseillée

Après avoir mené une ou plusieurs sessions, recensez les résultats pour déterminer des tendances générales, des schémas de pensée communs. Comparez également les observations annotées pendant les sessions : y a-t-il des éléments qui ont été mal ou difficilement compris ? Des éléments difficiles à classer, qui entraient dans plusieurs catégories ? Vous pouvez également observer les résultats au regard des différents profils d’utilisateurs afin de distinguer plusieurs utilisateurs types. Enfin, ajoutez à vos données d’analyse de résultats les citations, arguments pertinents présentés par les utilisateurs lors de la discussion de fin de session. L’idée est de garder en tête pourquoi telle carte est classée, positionnée ainsi.

Comment préparer l'outil en amont de l'atelier ?

Réalisez les cartes. N’en créez pas plus de quarante ; au-delà, le risque est de lasser l’utilisateur, ce qui peut altérer son processus de décision. Chaque carte doit comporter une seule idée, un seul concept, que vous pouvez choisir de représenter sous la forme d’un mot ou d’une image. Il peut être intéressant de mêler dans les cartes des choses abstraites et des choses concrètes. Selon le sujet de l’exercice, il peut être utile d’inscrire une brève définition du concept au verso de la carte.

Matériel nécessaire

Des outils complémentaires

Comment pourrions-nous… ?
Immersion
Phase de convergence

Cadrer le problème auquel on s’attaque pour identifier des solutions. Posée correctement, la question « Comment pourrions-nous… ? » met en lumière le problème sous un bon angle d’approche qui pourra mener à une multitude de solutions possibles.

Voir l'outil >
Personas (ou profils utilisateur)
Immersion
Phase de divergence

Créer un ou plusieurs profil(s) utilisateurs qui serviront de guide tout au long du projet.

Voir l'outil >
Parcours utilisateur
Immersion
Phase de convergence

Cibler les irritants ou les besoins utilisateurs en les catégorisant par rapport au parcours de l’utilisateur afin de s’assurer d’avoir bien analysé le parcours.

Voir l'outil >